Comment aider mon enfant à apprendre à « faire pour de vrai »?

Publié le

Rencontre avec Audrey Zucchi,
fondatrice du blog No Milk Today
et auteure du livre
« Grands apprentissages Montessori pour petites mains » sorti le 24 janvier 2018

 

Quel enfant étiez vous?

J’étais une enfant très sage, beaucoup trop, avec le désir de plaire à ses parents, son entourage, à la maîtresse. Je passais énormément de temps à la lecture, et au dessin et au piano, mes trois grandes passions.

 

Comment vous est venue l’idée du blog et des livres?

C’est d’abord l’idée du matériel qui m’est venue. Quand mon fils Gary a eu 16 mois, il a commencé a vouloir faire des choses par lui-même, à dire « moi toi seul »; j’ai eu des difficultés à trouver des accessoires qui lui permettaient de faire vraiment par lui-même. Je cherchais des choses qui n’étaient pas des jouets d’imitation, je cherchais des ustensiles avec lesquels il pourrait faire vraiment. J’étais très étonnée de voir que ça n’existait pas, ou très peu. J’ai commencé à chercher des ustensiles qui venaient parfois de très loin. On a commandé énormément d’objets, j’ai fait des découvertes formidables, certains sont restés dans nos kits « No Milk Today », et d’autres sont passés à la trappe. C’est comme ça qu’est venue l’idée de No Milk Today. Des kits qui permettent aux enfants de faire des activités dans la vie réelle. Le fait d’avoir des objets à taille enfant partout dans la maison me permettait d’accompagner mon enfant notamment dans les moments de crises, de frustration. Le fait d’avoir une maison dans laquelle il pouvait évoluer en toute autonomie réduisait les frustrations.

Au fur et à mesure des recherches, j’ai découvert que non seulement le matériel avait beaucoup d’importance, mais aussi l’alimentation, les rituels, les remèdes naturels. J’ai rencontré différents experts, des naturopathes, des pédopsychiatres, un coach parental, un chef cuisinier. Petit à petit est venue l’idée du programme.

Puis les éditeurs sont venus, avec l’idée du livre. L’écriture du livre était un exercice complètement différent, que je voulais différent du programme.

 

Qu’aimeriez vous transmettre à vos enfants?

Comme beaucoup de parents, un certain nombre de valeur de la société : solidarité, respect de l’autre, générosité, ouverture, découverte. Je souhaiterais qu’ils apprennent à prendre des initiatives pour eux, à savoir ce qui est bon pour eux, savoir ce qui leur fait du bien, évidemment dans le respect de l’autre.

On a instauré un petit rituel qui consiste à dire tous les soirs à table : quelles sont les deux ou trois choses que tu as préférées dans ta journée? C’est un truc qui fonctionne très bien : le kif de la journée! Et aller plus loin en disant qui souhaiterais-tu remercier pour cela? Pour qu’ils apprennent la notion de gratitude.

 

Qu’est ce qui vous plait le plus dans votre activité?

D’un point vue égoïste, c’est une activité qui me permet de m’améliorer en temps que maman, et qui me permet d’être pleinement avec mes enfants. Les premières années des enfants passent très vite et sont hyper importantes. J’ai un fils qui va bientôt avoir 6 ans, il se rapproche d’un âge où il va me dire : « tu es bien gentille, mais je n’ai plus besoin de toi » et j’avais hyper envie de passer beaucoup de temps avec eux et de m’intéresser à la manière dont ils grandissent, parce que bientôt ils fermeront la porte de leur chambre.

La deuxième chose, c’est le retour des gens qui participent au programme ou qui lisent le bouquin et qui sont vraiment super touchants. De toutes mes expériences, c’est une des plus chouette.

Je trouve que c’est plus difficile d’éduquer ses enfants maintenant, parce qu’on se pose plus de questions, et on a vraiment raison de s’en poser. En revanche, ça nécessite un accompagnement.

 

Quel est votre meilleur souvenir d’anniversaire?

 Lorsque j’organisais les fêtes d’anniversaire pour mon petit frère et pour qui je préparais toujours des chasses au trésor, avec des indices, le super coffre au trésor et la récompense. La préparation me prenait beaucoup de temps. Il est né au mois de juin, et on avait de la chance d’habiter à la montagne, tous les enfants étaient dehors. Je prenais autant de plaisir à préparer la fête que de voir les enfants chercher ensemble, les petites victoires de chacun et la grande victoire finale. Ce sont les anniversaires dont on se souvient vraiment.

 

Merci à Audrey pour ce joli moment de partage et belle réussite au livre « Grands apprentissages Montessori pour petites mains » et au site No Milk Today.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *