Où trouver des activités pour les enfants qui soient ludiques, sportives, créatives et invitent à mieux vivre ensemble ?

Publié le

Vous trouverez tout ça au TCM5 où Romain et Ludovic, deux passionnés, proposent aux enfants des stages de tennis et de découverte d’autres sports, agrémentés d’activités, pour prendre du temps pour soi, apprendre et s’amuser !!

Tennis, jeux, set et stages

Rencontre avec Romain et Ludovic…

Quel enfant étiez-vous ?

Romain : Moi j’étais plutôt calme, plutôt sportif aussi et plutôt timide … j’étais le calme de la famille … à jouer, à lire. J’étais capable de rester tout seul et d’être tranquille : je n’avais pas besoin qu’on s’occupe de moi, pas besoin qu’on me surveille !

Ludovic : Moi, il fallait à tout prix qu’il y ait une activité, je ne tenais pas en place…hyperactif…et je faisais cinquante mille sports en même temps  !! Je pouvais me gérer tout seul, mais je ne tenais pas en place cinq minutes : je pouvais resté dans ma chambre à jouer aux playmobils mais au bout d’une demi-heure, il fallait absolument que j’aille bouger !!

Comment vous est venue l’idée d’enseigner le sport ?

Romain : Je ne sais pas … j’ai toujours dit à mes parents, enfin à priori assez tôt, à dix /douze ans, que je voulais être prof de tennis. Au départ, je ne sais pas d’où ça vient, mais j’ai commencé le tennis quand j’avais cinq ans et je n’ai jamais arrêté : j’ai bientôt trente deux ans ! Je pense que je me suis dit à un moment (en regardant un prof de tennis) : il a l’air d’être bien quand même, il s’amuse avec nous, il fait beau, il est dehors, il se met de la crème solaire, c’est la belle vie … 😉 Et j’ai toujours beaucoup aimé le tennis et beaucoup joué, j’ai toujours eu envie de faire ça : à quatorze/quinze ans, j’ai commencé à donner des cours dans mon club !

Ludovic : Moi j’ai toujours été éducateur au club en fait : c’est vrai que j’aimais beaucoup le côté animation, ça me plaisait. Et après j’ai voulu aller dans le milieu de la santé et ça n’a pas trop marché. Je me suis posé et je me suis dit qu’au lieu d’être avec des gens malades, je préférais être sur un terrain et donner de l’énergie aux gens. J’avais déjà préféré être kiné plutôt qu’infirmier mais ça ne m’allait pas, je n’aurais pas tenu toute une vie avec des gens malades. L’animation : j’ai toujours aimé ce côté un peu théâtral, où il faut donner et animer !

Qu’aimeriez-vous transmettre aux enfants qui viennent en stage ?

Ludovic : Un savoir être, une façon de penser, de partager avec les autres, de ne pas être tout seul dans son coin, de passer un petit moment sympa avec les autres, d’être au service des autres , d’être bienveillant en fait … quand on fait une chasse au trésor pour les six à douze ans, je trouve ça bien que le grand soit en charge des petits, ça crée une cohésion et ça responsabilise un petit peu ! 

Romain :  Moi je trouve que c’est un bon moyen de faire intégrer aux enfants que même quand on s’amuse, il y a des règles et qu’il faut avoir du respect vis à vis des gens qui interviennent, vis à vis des autres avec qui on pratique et que ça n’empêche pas de s’amuser ! Il y a toujours un cadre dans la vie où qu’on soit, quoi qu’on fasse et on est obligé de le respecter : autant tout de suite s’y habituer, ça ne devient plus une contrainte !

Ludovic : Le sport est un outil pédagogique : il y a des règles faites par le sport qui font que si l’enfant les respecte, c’est beaucoup plus simple pour tout le monde, c’est un savoir être !

Qu’est-ce qui vous plait le plus dans votre activité ?

Romain :  Je ne sais jamais quoi répondre à ça : j’ai l’impression que selon  les périodes, il y a des choses qui peuvent m’éclater, puis quelques temps après pas trop.  J’aime bien intervenir autant auprès des adultes que des enfants parce que ça me permet de changer, de ne pas avoir le même public, d’intervenir avec des compétiteurs comme avec des gens qui font plus ça en loisir et n’ont pas de recherche de performance … J’aime bien avoir un équilibre dans tout ça  et de ne pas tomber dans une espèce de monotonie  de toujours s’adresser aux mêmes personnes de la même manière avec les mêmes contenus.

Ludovic : J’aime bien aussi la diversité : tu te remets en question, sinon tu tournes en rond rapidement. Ca incite à aller chercher de nouvelles choses. Ce qui me plaît le plus c’est d’apprendre aux autres, de transmettre quelque chose !

Quel est votre meilleur souvenir d’anniversaire ?

Romain : Moi ce n’est pas un meilleur, c’est rigolo : j’avais trois/quatre ans et j’ai fait tomber le gâteau d’anniversaire en l’emmenant de la cuisine !! Je le revois : c’était une pyramide du Louvre en chocolat pour mon anniversaire et je l’ai fait tomber à un mètre de la table !!

Ludovic : J’ai eu un anniversaire surprise à mes trente ans et ça c’était vraiment bien parce qu’il y a eu une grosse grosse organisation autour, que je n’ai pas décelée tout de suite, seulement l’après-midi ! je n’ai pas trop de souvenir de mes anniversaires d’enfance. A celui-là, il y avait toute ma famille, ma compagne depuis deux mois a été parachutée là-dedans et ce sont mes parents qui ont tout organisé alors même qu’ils étaient en froid. C’est celui qui m’a le plus marqué !!

Merci à Romain et Ludovic pour ce joli moment de partage et longue vie à TENNIS, JEUX, SET et STAGES !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *